Plume de Feu

Qui est «Plume de Feu» ?

Une vie «presque normale»

Je me situe quelque part dans différents croisements d’arbres généalogiques de Grande familles où ont depuis des années évolués en toute sérénité des magnétiseurs, des rebouteux, des exorcistes, des sourciers, etc…

J’ai toujours évolué dans un milieu mystérieux en recevant des flashs d’informations, des prémonitions, en ayant des ressentis très fort et en communiquant de manière très positive avec une Personne que les autres ne pouvaient pas voir. Cependant, très jeune, j’ai appris à ne pas en parler.

Après un mariage, des enfants devenus adultes et indépendants, une vie professionnelle réussie qui m’a amenée à des postes proches de la Direction, une tornade est soudain passée dans ma vie.

Ma vie professionnelle épanouissante, peut-être trop bien organisée, s’est arrêtée brusquement en raison de problèmes de santé inopérables engendrant des douleurs permanentes très fortes.

Première ouverture : les dons de mes ancêtres

Après quelques mois où je me sentais inutile, je me suis rendue dans un Haut-lieu énergétique appelé Longeborgne et comme me l’avait appris ma grand-maman lorsque j’étais petite, j’ai prié.

Lors d’un flash, alors que je travaillais encore, Feu mon grand-papa m’était apparu et m’avait dit : «demande et tu recevras». Alors j’ai demandé à recevoir «quelque chose» qui me permette d’être encore utile sur terre.

C’est ainsi que certains Dons de mes ancêtres qui sommeillaient en moi se sont réveillés et je les ai mis au service des personnes qui en avaient besoin.

Une personne a été très importante durant cette période et je l’en remercie vivement. Il s’agit de Madame Jacqueline Palus, dont la renommée internationale n’est plus à édifier et qui a eu la gentillesse de me guider durant tout le temps qui me fût nécessaire pour apprivoiser et utiliser de manière optimale ces Dons.

Deuxième ouverture : le chamanisme

Lors d’une rencontre, j’ai eu, grâce au service de son traducteur, le privilège de discuter avec Monsieur Harlyn Geronimo, Grand Chaman domicilié au Nouveau Mexique, et arrière-petit-fils du Grand Guerrier Apache Geronimo. Le but de cette discussion était pour moi de lui donner «quelque chose» que j’avais ramené de Longeborgne. En remerciement, M. Harlyn Géronimo a enlevé les lunettes de soleil qu’il portait habituellement et a plongé son regard dans le mien. Cela a provoqué en moi des frissons qui m’ont parcouru des pieds à la tête. Je ne comprenais absolument rien de ce qui m’arrivait. Et M. Géronimo parlait tout en anglais. Alors son traducteur m’a expliqué qu’en l’espace d’un regard, M. Géronimo venait d’activer en moi des Dons chamaniques. Dès la 1ère nuit, et ensuite pendant des mois et des mois, chaque nuit, allongée dans mon lit les yeux fermés, pendant environ 45 minutes «je voyais comme des films qui passaient à une vitesse qui m’empêchaient d’en saisir le sens». Je recevais «quelque chose».

Il me vient ici une pensée : «L’Humain étant complexe, les complexes que développent certains humains au cours de leur vie rendent leurs complexités encore plus complexe. »

Plume de Feu

Médium, Guérisseuse et Chamane

sans alcool et sans drogue